JOSETTE VILLENEUVE

 

 

 

 

Dans ma démarche, je m’approprie des images, des objets, des artéfacts du quotidien pour les détourner de leur fonction première et en exploiter le potentiel ludique, poétique, chimérique, esthétique. L’idée de travailler un matériau usuel, une matière plastique dite indésirable (des megablocs) dans ce lieu « trash » (une ruelle du centre-ville de Shawinigan) m’est apparue amusante, joyeuse, et allait dans la surcharge de couleurs et de matériaux que j’affectionne.

Les motifs géométriques  reproduits s’inspirent d’éléments architecturaux témoignant du savoir-faire des artisans briqueteurs de l’époque, qui se donnaient à fond dans la fioriture et l’ornement pour enjoliver les façades et le haut des immeubles des quartiers ouvriers, érigés pendant le boom immobilier de la période industrielle shawiniganaise.

Interzone – Finissage

Le public est invité à assister au finissage d’Interzone. Déambulation, causerie, partage, discussions autour de la création-finissage de ce parcours artistique à ciel ouvert. Les créateurs qui ont investi ce lieu témoignent de leur expérience au public avant le  retrait des interventions. Rencontre avec les étudiantes du collège de Shawinigan inscrites au cours Arts, lettres et communications et leur enseignante Roxanne Lessard.

Cyclopes photographie
26 septembre 2018
Cyclopes photographie