JOSETTE VILLENEUVE

Contact : villeneuvejosette@hotmail.com

Bio & démarche 

Je vis et travaille à Shawinigan. Mes recherches et travaux sont présentés dans des lieux d’exposition reconnus et événements d’envergure et font partie de collections privées et publiques dont celle du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée d’art contemporain de Baie-St-Paul et de la ville de Trois-Rivières. Je réalise aussi des projets d’art public dans le cadre du Programme d’intégration des arts à l’architecture du gouvernement du Québec.

« Tant de choses m’interpellent… Si l’une d’elles, comme un eurêka me passe par le cœur puissamment, elle réapparaîtra dans mes travaux au moment opportun ».  C’est ainsi que je m’approprie certaines images, objets, artéfacts du quotidien pour les détourner de leur fonction première et en magnifier le potentiel ludique, poétique, chimérique, esthétique. Privilégiant la pratique de diverses techniques, la répétition de gestes et stratégies d’accumulation, mes travaux s’inscrivent aussi dans une exploration du monde naturel, liés aux dérives environnementales, humanitaires, culturelles et politiques de l’heure et à mon lieu de résidence: Shawinigan, qui doit son existence même à la convergence de la nature et de l’industrie humaine à la fin du XIXe siècle.  Je projette ma vision du monde dans un brouhaha visuel qui bouscule une certaine perception de notre monde, de nos manières de voir, d’agir, de ressentir…

Parallèlement à ma création, je coordonne des projets collectifs en lien avec la communauté artistique, une grande source d’énergie dans le contact entre artistes.

Everyday objets are at the centre of my projects. I enjoy taking them out of their normal environments and incorporating them within other contexts and introducing them into unpredictable places. Through this exploration of matter, images and transformable objects, I weave links and accumulate encounters in order to recount, via collages and/or teeming installations, a vision of the world; a world, whether it be a microcosm or of global dimensions that is at once political, chaotic and full of movement and conflict.

Finally, the playful interpretation of this pictorial or sculptural agitation encourages reflection about certain perceptions that influence the way we act and see, and how we apprehend images, objects, space and our habitat